Diététicienne nutritionniste sur Nantes, la Chapelle sur Erdre, Orvault, Carquefou, Sucé sur Erdre, Treillières, Sainte Luce sur Loire, Thouaré sur Loire, Sautron, Saint Sébastien sur Loire, Basse-Goulaine, Haute-Goulaine, Mauves sur Loire, Rezé, Bouguenais, Saint-Herblain, Saint-Julien de Concelles.

Diététicienne spécialisée auprès des enfants, mais aussi pour les adultes,femmes enceintes, allaitantes, sportifs, personnes âgées etc...

barre facebook clicable qui renvoie vers la page du cabinet de la chapelle sur erdre
joli logo YouTube
joli logo de Google Plus

Centre Attitude - 60, rue du Leinster

44240 LA CHAPELLE SUR ERDRE

Conciliez diététique, plaisir et convivialité !

Réapprendre la satiété, c'est réapprendre à se faire plaisir.

Lors de la 1ère consultation qui dure environ 1h :
 

La consultation personnalisée que je vous propose diffère de la séance diététique très formelle véhiculée auprès du grand public. Pour que vous ne fassiez pas partie des 95% qui ont fait un régime, et qui ont tout repris voire plus, après 2 à 5 ans.








 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour une prise en charge globale, je vous interroge notamment sur :

- vos antécédents médicaux et biologiques (n'hésitez pas à apporter vos dernières analyses sanguines ou le carnet de santé de votre enfant) 

- votre mode de vie, votre environnement et vos habitudes alimentaires

- l'historique de votre poids et des régimes que vous avez essayés

- vos envies et objectifs

 

Vous pouvez vous peser, si vous le souhaitez (l'essentiel est d'avoir un poids de référence), et je peux aussi prendre vos mesures corporelles (tour de taille, tour de hanches etc.).

 

Je vous demande aussi de me retracer une journée type pour vos repas.

 

A la fin de l'entretien, nous définissons, ensemble, des objectifs personnalisés à suivre d'ici la prochaine consultation ainsi que, si vous le souhaitez, un programme alimentaire propre à vos habitudes.

 

On pourra aussi, si vous le préférez, travailler uniquement sur votre comportement alimentaire, sans répartition, selon l'approche ACT (Thérapie d'Acceptation et d'Engagement). Ceci permettra de  vous autoréguler en quantités, en retrouvant vos sensations alimentaires.

 

Je peux vous donner également des recettes, des conseils de cuisson, des listes d'aliments et d'autres documents utiles à votre démarche. 

 

Je vous demande de noter, avant la prochaine consultation, de 3 jours à une semaine de menus, afin de mieux pouvoir comprendre vos difficultés. Ce relevé alimentaire augmentera votre confiance en vous, car plus vous croyez en vos capacités de modifier vos habitudes alimentaires, plus votre motivation augmente !

 

 

La 2nde consultation a lieu environ 1 mois après la 1ère et dure environ 30 minutes :

 

Ce délai est convenu avec vous, en fonction de vos besoins. C'est à vous de déterminer le temps qui vous est nécessaire pour chacune des étapes de votre démarche pour prendre soin de vous.

 

Nous étudions ensemble votre journal alimentaire, vos réussites, vos difficultés éventuelles, et ce qui a pu vous manquer. Je réévalue vos objectifs et votre programme personnalisé. J'essaie que vous preniez conscience par vous-même des progrès effectués et des objectifs qu'il vous faut encore remplir avant d'atteindre votre but.

 

Je peux aussi vous donner des documents correspondant à vos besoins, comme de nouvelles recettes. Je peux aussi vous apprendre à décoder l'étiquetage des aliments.

 

Le suivi est important pour rendre votre prise en charge la plus efficace possible, et vous permettre d'atteindre le résultat souhaité, sereinement, tout en étant « coaché ».

 

Pourquoi une seule consultation ne peut-elle pas suffire, comme chez l'ostéopathe ? (en fonction du type de demande):

 

Le métabolisme est une machine parfaitement rôdée et très complexe qui rétablit des équilibres en permanence pour assurer le fonctionnement optimal de votre corps. Lorsqu'on prend de bonnes résolutions pour manger "mieux", l'un des facteurs d'échec le plus courant est le facteur temps. Comme Rome ne s'est pas faite en un jour, la mise en place des bonnes habitudes alimentaires doit se faire progressivement, accompagnée de pensées bienveillantes envers soi-même. 
Lorsque je propose de renouveler la consultation, je le fais en pensant que vous avez encore besoin d'être accompagné dans votre démarche. Mon but est vraiment l'intérêt du patient et non une motivation commerciale.

 

La modification de ses habitudes alimentaires prend plus de temps à se mettre en place que le démarrage d'un sport !

Une prise en charge diététique de qualité s'inscrit dans le temps, et ne doit être ni sous-estimée, ni négligée.

 

A ce propos j'approuve totalement Stéphane CLERGET, pédopsychiatre :

        Pourquoi cette statistique macabre ?


Votre corps ne supporte pas d’être carencé. Privé d'aliment trop longtemps, il se met en "mode veille", c'est-à-dire qu'il anticipe que la diète va durer et s'aggraver (là, c'est le retour de bâton assuré). A ce moment là, il va, non seulement, continuer à faire tourner les organes à l’économie (privations alimentaires obligent) mais il va encore diminuer sciemment ses dépenses de fonctionnement pour commencer à constituer une réserve... en prévision des temps plus durs ! Car contrairement à votre cerveau, lui ne sait pas quand ce régime sec s’arrêtera.

C'est-à-dire qu’à long terme pour rester mince, il vous faudra non seulement poursuivre le régime, mais surtout le durcir !! Sans ça vous reprendrez.

Vous devez donc connaître et intégrer ce principe biologique, pour être capable de modérer vos objectifs, voire de refuser les « régimes miraculeux et court-termistes » qui détruiront votre santé, votre motivation et votre portefeuille.

C’est cette envie habituelle de radicalité inoculée par la publicité qu’il faut juguler pour agir correctement.

Lors des consultations, vous pourrez avoir des répartitions, des références scientifiques fiables, mais tout cela replacé dans un temps plus long.

   Le projet d'amaigrissement gagne à s'installer dans la durée et non pas dans le "tout, tout de suite". Il faut que notre psychisme ait le temps de s'habituer et d'accepter la nouvelle image de soi qu'on lui propose. Il ne faut aussi pas être démotivé par un échec dû à un objectif inatteignable." Ou encore "faire un régime ne doit pas brutaliser l'organisme. Il ne s'agit pas de le punir, de le priver, mais de le désaccoutumer"."Il ne faut pas vivre ce projet comme un combat ou un devoir scolaire que l'on peut rater et sur lequel on sera jugé ou noté, mais plutôt comme une initiative personnelle, une recherche de plaisir" et le désir de retrouver son vrai poids corporel. "L'enjeu, c'est vous et votre bien-être, et non le regard extérieur". "Pour gagner en motivation, changez la définition de votre projet : il ne s'agit pas de perdre du poids mais de gagner en plaisir et en connaissance de soi. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now